De Glaise et d'Eau : Figures

à E.S.

                             Ce sont des femmes et des hommes, des enfants aussi, ils représentent tous les continents ou presque. Ils sont une quête que je poursuis depuis longtemps, celle des beautés cachées qui peuplent le monde. Ils n’en sont qu’une infime partie, bien difficile à élire.  Pauvres le plus souvent, ils peuvent être livrés à un quotidien trop dur. Parfois, ils vivent dans le passé, nostalgiques d’un temps révolu, comme Pavel au bord du Lac Baïkal ou Ivan dans sa campagne arménienne. D'où qu'ils soient et quoiqu'ils fassent, ils sont, dans la douceur d’un véritable accueil, le motif d’une espérance et la raison de mes voyages. Je n’ai pas toujours pu communiquer avec ceux que j’ai choisis, mais ils m’ont tous reçu d’un même cœur, certains allant jusqu’à partager des bribes de vie, jusqu’à toucher mon âme, profondément. Je vous les donne à contempler d’un même élan, sans aucune limite de temps et de lieu.                                                                                       

Harar Ethiopie

Montages872.jpg
Montages927.jpg
Montages871.jpg

Harar Ethiopie

Addis - Abeba  Ethiopie

Babile  Ethiopie

Montages949.jpg

Zanzibar Tanzanie

Montages950.jpg

Zanzibar  Tanzanie

Montages991.jpg

Zanzibar  Tanzanie

La ville sans visage est comme le décalque d’un rêve ancien où le souvenir se cherche et les traces se brouillent. Il arrive aussi parfois que le matin ne se dévoile pas, que les heures qui le suivent n’aient ni corps, ni âme. Il ne se découvre pas, ne se réalise pas. Ceux qui ont un conte à rendre se donnent alors rendez-vous à l’endroit unique où chaque instant imprime une juste mémoire, un fait ou un mot, objectivement interprétable sans risque d’erreur. Ces matins là sont reproductibles à l’infini qui n’a lui-même ni couleur, ni contour. C’est le lieu même où celui qui passe se révèle, où il retrouve la parole et sait, précisément, rendre figure aux visages du monde. 

Montages992.jpg

Harar Colombie

Russie 89 br.jpg
Montages310.jpg
Russie 60 br.jpg

Youri et Natalia Lac Baïkal Russie

Pavel Sibérie Russie

Ivan  Arménie

Montages919.jpg

Kürdamir Azerbaïdjan

Katshuri  Géorgie

Tbilissi  Géorgie

Kaunas  Lituanie

Montages963.jpg

Ania  Lac Baïkal  Russie

Le voyageur s’est-il approché de la vie perpétuelle, du fleuve qu’on entend au loin, du murmure descendu des montagnes et du ciel et des petits bruits qu’on laisse aller pour s’approcher du silence ? Les visages regardent entre les anagrammes des consciences, là où les ombres vont et viennent au gré des petits pas, entre le jour et la nuit, entre temps pourrait-elle dire, comme on n’en fait plus. Alors il va, presque pied à pied, là où seul le vent s’écoute et d’une figure à l’autre, sans esquisser le moindre geste, il arpente le langage et ce qu’en disent les couleurs. 

2021-02-085.jpg
Montages924.jpg
Montages321.jpg

Nuwara  Eliyah  Sri Lanka

Bundi  Inde

Bundi  Inde

Montages327.jpg

Kandy  Sri Lanka

Gallé  Sri Lanka

Montages314.jpg

Kandy  Sri Lanka

Montages925.jpg
Montages320.jpg
Montages921.jpg

Bundi  Inde

De l'Inde à l'Inde, aux croisements de l'espace et du temps

2021-02-081.jpg
Montages860.jpg

En Colombie, on appelle des femmes et des hommes comme eux "desechables" ce qui signifie "que l'on peut jeter". On pourrait dire aussi dignes d'indifférence puisque tout se justifie ou presque. Ils ne sont pas, simplement selon ce terme, dignes d'attention et nous ne faisons donc pas attention, où que nous soyons et où que nous allions. Eux vont de promenade en promenade dans les rues de Bogota, là où est aussi leur toit.

Elvira et Angel  Rues de Bogota  Colombie

2021-02-086.jpg
Montages954.jpg

Femme Guanbiano Silvia Colombie

Montages952.jpg

Hilda  Zipacon  Colombie

Jeune femme Emberra  Choco  Colombie

Villa de Leyva br.jpg

Karen  Villa de Leyva  Colombie

Montages896.jpg

Jeune fille  Otavalo  Equateur

«  Nous sommes des fétus que le torrent emporte mais restera notre regard, même lorsque nos yeux se seront fermés. Le regard de l’homme sur le monde (…) affirme qu’il est ailleurs une autre durée, une autre terre, d’autres étoiles, un autre soleil, qui eux sont éternels. C’est ce regard naïf et prodigieux de l’homme qui ordonne le chaos, l’ensemence, l’engrosse et le fait accoucher de l’esprit. Sans ce regard l’homme se fait esclave de la mort, sans ce regard, notre temps est condamné à périr. »

                   Frédéric Tristan

Montages1000.jpg

Choco  Colombie

Montages893.jpg
Montages912.jpg

Sikkim  Inde

Balykshy  Kirghizistan

Montages957.jpg
Montages951.jpg
Montages993.jpg

Baglung  Népal

Harar  Ethiopie

Taïz  Yémen

2020-11-2854.jpg

Abdul - Rahman  Qift  Egypte

Montages891.jpg
Montages989.jpg

Delhi  Inde

Balykchy  Kirghizistan

Précision: La mention en surimpression "L'Espace Intérieur du Monde" est une protecton qui disparaîtra à l'envoi de la photo